Offre d'emploi
Date de publication : 3/3/2021
Réf. ISPED : 2021-9416
logo ISPED
Inserm : Sujet de post-doctorat « Post-GYN»
Organisme

Inserm
Centre François Baclesse
14000  Caen
FRANCE

tel  
web   https://anticipe.eu/

Contact

Professeur Florence Joly
Réf. :
mail   laure.tron@inserm.fr

Poste

Nature du poste : Post-doc
A pourvoir Le plus tôt possible

Descriptif du poste :
Suivi et prise en charge à long terme après un cancer gynécologique pelvien


L’amélioration de la prise en charge thérapeutique des femmes atteintes d’un cancer gynécologique pelvien (ovaire, endomètre, col utérin) associée au développement des soins de support oncologiques permet aux patientes de vivre de plus en plus longtemps et dans de meilleures conditions. Cependant, les recherches ont montré que les patientes traitées pour un cancer gynécologique pelvien, en longue rémission, pouvaient souffrir d'effets secondaires et de séquelles tardives résultant du cancer et de ses traitements dans la période de « l’après-cancer » à plus ou moins long terme. Ces patientes rencontrent notamment une fatigue chronique, des douleurs résiduelles, des troubles persistants du transit, des troubles de la sexualité et de la ménopause, des lymphœdèmes, etc. Ces effets secondaires peuvent altérer considérablement la qualité de vie, le retour aux activités sociales et/ou professionnelles, l'autonomie et/ou la confiance en soi. Ces difficultés ne sont pas prises en charge de façon optimale après les traitements du cancer à l’hôpital. Elles doivent être mieux identifiées, suivies et gérées par les professionnels de la ville qui vont prendre le relais du suivi dans la période de l’après-cancer. Notre programme de recherche ‘Post-GYN’ vise, d'une part, à mieux identifier et comprendre ces différentes difficultés en fonction de la pathologie cancéreuse et, d'autre part, à proposer un programme de l’après-cancer d'identification et de mise en place d’interventions en soins de support (étude After-Gynéco), évaluée par des méthodes scientifiques robustes et validées en recherche clinique. Cela permettra de mieux coordonner les actions des soignants et d'améliorer la transition entre l'hôpital et les soins de proximité en ville dans la période de l’après-cancer. Ce programme permettra d’offrir les meilleurs soins possibles et d'améliorer la qualité de vie à long terme des patientes.

Le post-doctorant assurera la coordination scientifique des études du programme Post-GYN, incluant le suivi, la finalisation et la valorisation scientifique des études en cours ainsi que la recherche de financements, la mise en place, le suivi et la valorisation de l’étude After-Gynéco. Ce travail sera réalisé au sein de l’Unité Inserm Anticipe 1086 (en lien avec le groupe de travail dédié), et se fera en lien étroit avec le département de recherche clinique (DRCI), le département de soins de support (ATOSS) et les praticiens du centre François Baclesse, du CHU de Caen et les médecins de ville (généralistes, gynécologues, etc.). Les études du programme s’articuleront également avec différents réseaux et intergroupes nationaux (groupe GINECO Unicancer, réseau des tumeurs rares de l’ovaire etc.).

20210302_9416_annonce sujet post-doc Post-GYN2021.pdf

Profil recherché :
Doctorat
Profil recherché : Candidats de formation scientifique ou médicale, titulaires d’un doctorat d’université (PhD) en santé publique, épidémiologie, recherche clinique, recherche interventionnelle, etc. Compétences requises : • Travail en équipe • Polyvalence • Organisation • Dynamisme • Capacités relationnelles • Valorisation scientifique (gestion et analyse de données, analyse critique de la littérature, rédaction de publications, communications en congrès, etc.) • Intérêt pour la recherche en santé publique, la recherche clinique, la recherche interventionnelle • Des connaissances en oncologie et dans le domaine de la qualité de vie seront appréciées

logo Université Bordeaux Segalen