Menu

Actualités


Projection débat AIDES à Bordeaux



 

"Nothing without us : The women who will end aids", d’Harriet HIRSHORN, le vendredi 1er mars à 20h30 à l'Utopia.

La mobilisation des femmes est un maillon essentiel dans la stratégie de fin des épidémies.Le SIDA est la première cause de mortalité dans le monde pour les femmes de 15 à 49 ans. Elles représentent 31% des nouvelles contaminations au VIH en France, en 2016, selon Santé Publique France, dont 75% sont nées à l’étranger.
Pour faire valoir le point de vue des femmes infectées, exposées ou affectées par le VIH, Aides Gironde souhaite vous présenter le film "Nothing without us : The women who will end aids",d’Harriet HIRSHORN, le vendredi 1er mars à 20h30 à l'Utopia.

« Ce documentaire unique retrace les contributions inestimables des femmes d'hier et d'aujourd'hui dans la lutte contre le SIDA. Des militantes, scientifiques et universitaires ont mis en lumière le fait que le SIDA n'était pas uniquement une maladie d'homme, blanc, homosexuel. Leurs actions aux Etats-Unis et en Afrique ont permis aux femmes malades du SIDA d'être enfin considérées et d'avoir droit aux traitements. Un combat qui va des centres de dépistage des ghettos en Louisiane à la première clinique VIH au Burundi. Un hommage à toutes les femmes qui ont contribué et continuent à se battre pour éradiquer cette maladie. ».

La projection sera suivie d'un débat.

Consulter le flyer


MOOC PoP-HealtH - La 3ème édition est lancée !


Après le succès des deux premières sessions du MOOC PoP-HealtH « Enquêter sur la santé : comment ça marche ? » (près de 7000 inscrits au total), l’ISPED-université de Bordeaux propose une troisième session. Celle-ci commencera le 21 février 2019.

Une semaine d’introduction suivie de six semaines de cours présenteront les temps forts de l’élaboration et de la réalisation d’une enquête épidémiologique descriptive, illustrés de nombreux exemples d'études épidémiologiques menées notamment par le Centre de recherche Bordeaux Population Health (UMR 1219 Inserm-université de Bordeaux).

Aucun prérequis n’est nécessaire pour suivre cette formation gratuite, en ligne et ouverte 24h/24, mais juste une envie de comprendre et d’apprendre seul ou ensemble en échangeant via le forum et Facebook.

Cette troisième session du MOOC s’est enrichie notamment de nouveaux quiz. Alors, quoi de mieux pour débuter cette nouvelle année que de suivre cette troisième session en vous inscrivant ou vous réinscrivant, comme plus de 1900 personnes à ce jour ?

Pour vous inscrire, rendez-vous sur site FUN, jusqu’au 15 avril 2019 au plus tard.

Nous espérons à très bientôt sur la plateforme FUN !
L'équipe du MOOC PoP-HealtH


DESC - Option 3 "Réseaux de Cancérologie" - du 29/11 au 01/12 2018, à l'ISPED


Les modules 19 et 20 "Réseaux de santé, organisation et réseaux de cancérologie" du DESC de Cancérologie auront lieu les 29-30 novembre et 1er décembre 2018 à l'ISPED

Cet enseignement théorique correspond à la synthèse des modules 19 et 20 « Réseaux de santé, Organisation et réseaux de cancérologie » obligatoire dans le cadre de l’option 3 du DESC de Cancérologie (BO du 1er mars 2007). Il est largement ouvert en tant que module optionnel à tous les inscrits aux autres options du DESC de Cancérologie ainsi qu’aux DES d’Oncologie et d’Hématologie.


Renseignements et suivi des inscriptions :

Dorothée Quincy
Direction de la Recherche
CRLCC Institut Bergonié
229 cours de l’Argonne 33076 Bordeaux cedex
Tel 05 56 33 33 69 / fax 05 56 33 04 58
E-mail : d.quincy@bordeaux.unicancer.fr

Consulter le programme


Soutenance de thèse de santé publique de Justine BRIAUX : 18 décembre 2018


Bonjour,

Nous avons le plaisir de vous annoncer la soutenance de thèse de santé publique de Justine BRIAUX qui aura lieu le 18 décembre 2018 à 14:30 dans la salle Module 2.2 bât CROUS 2ème étage.

Le sujet de la thèse est le suivant et son résumé détaillé à la fin de ce message :
Evaluation de processus et impact nutritionnel d’un programme de transferts monétaires ciblant les femmes enceintes et les enfants de moins de deux ans en milieu rural au Togo : Analyse d’un essai contrôlé randomisé en clusters.

Cette thèse s’est déroulée en co-direction entre notre équipe et l’UMR IRD Nutripass de Montpellier. Justine a passé l’essentiel de ces dernières années sur le terrain au Togo et à Montpellier, mais vous avez tous eu le plaisir de la rencontrer lors des temps de travail effectués à Bordeaux et nous sommes sûr que vous apprécierez la présentation de ses résultats originaux et en lien avec les autres activités de notre équipe.

Au plaisir donc de vous retrouver à cette soutenance.

Amicalement,
Renaud Becquet (IDLIC) & Mathilde Savy (IRD Nutripass)

-----------------

Justification et objectifs
En 2014, le gouvernement du Togo a mis en place dans le nord du pays un programme pilote de transferts monétaires (TM) qui consistait à distribuer 8,40 USD/mois aux femmes pendant la période des « 1000 jours » (de la conception jusqu’aux deux ans de l’enfant), combiné à des activités de communication pour le changement de comportement (CCC). Nous avons mené une évaluation de processus et d’impact afin de savoir si ce programme pouvait améliorer la croissance des enfants, et en vue de documenter ses mécanismes d’action.

Méthodologie
Le schéma d’évaluation reposait sur une approche mixte, combinant méthodes quantitatives et qualitatives. L’impact a été évalué par un essai contrôlé randomisé en grappes, dans lequel 162 villages ont été aléatoirement alloués à un groupe intervention (TM + CCC) ou à un groupe contrôle (CCC). Dans chaque village, des échantillons représentatifs de couples mère-enfant (âgés de 6-29 mois) ont été enquêtés avant intervention (baseline, n=2658) et deux ans plus tard (endline, n=2031). La méthode de la double différence a été utilisée pour déterminer l’impact en intention-de-traiter sur les indicateurs primaires suivants : croissance linéaire (indice taille-pour-âge, HAZ), retard de croissance (HAZ<-2 écart-type) et petit poids de naissance (poids de naissance<2500g) ; ainsi que sur des indicateurs secondaires : sécurité alimentaire du ménage, alimentation, santé et accès aux soins de la mère et de l’enfant, hygiène, connaissances et autonomie des mères. Le fonctionnement du programme ainsi que son appropriation et utilisation par les bénéficiaires ont été évalués à l’aide de 189 entretiens semi-directifs et 30 focus group menés auprès des acteurs du programme, des femmes bénéficiaires et non-bénéficiaires. Des observations non participantes (n=40) des activités du programme ont également été menées. Une analyse thématique a été réalisée.

Résultats
Le programme a connu d’importants problèmes de mise en oeuvre, en raison de son caractère multisectoriel et de la complexité institutionnelle qui en découlait. Malgré cela, le programme a eu un impact positif sur la croissance des jeunes enfants, sur le retard de croissance et sur la prévalence du petit poids de naissance. L’impact sur le HAZ passait principalement par une diminution de la proportion des petits poids de naissance, ainsi que par deux voies d’impact : la voie « alimentation » (via la sécurité alimentaire du ménage et la consommation de produits d’origine animale par l’enfant) et la voie « santé » (via l’accès aux soins pré et postnatal et hygiène maternelle). Les femmes déclaraient utiliser le TM en faveur de l’enfant, grâce à une forte mobilisation et pression de la communauté. Elles étaient satisfaites de l’intervention qui leur permettait d’acquérir des connaissances puis de les mettre en pratique grâce au TM. Des effets inattendus négatifs ont été soulevés, tels que l’encouragement des naissances et la falsification des actes de naissance.

Conclusions
Cette étude témoigne du potentiel des programmes de TM ciblant les « 1000 jours » pour lutter contre la malnutrition et ses causes sous-jacentes. Elle a également identifié certains mécanismes d’action permettant d’orienter les interventions futures.


2ème édition des "Entretiens d'Alzheimer" - 20 nov. 18 à Bordeaux !


La fondation pour la Recherche sur Alzheimer organise, mardi 20 novembre 2018 de 14h à 18h au Palais de la Bourse, la 2ème édition bordelaise des Entretiens d'Alzheimer en présence du Professeur Jean-François Dartigues, professeur de santé publique, neurologue au CHU de Bordeaux, et président du comité scientifique de la Fondation pour la Recherche sur Alzheimer.

Catherine Helmer, médecin épidémiologiste et chercheur au centre Inserm BPH U1219, ainsi que Maude Wagner, doctorante au sein de l'équipe Biostatistique du BPH font partie des experts invités pour cette occasion.

Cette conférence annuelle, gratuite et ouverte au grand public, a pour objectif de partager les dernières données thérapeutiques et les perspectives d'avenir sur la maladie d'Alzheimer qui touche aujourd'hui plus de 900 000 français, avec 225000 nouveaux cas recensés chaque année. Les Entretiens sont une occasion unique de rencontrer les experts de la maladie qui feront le point sur les avancées de la recherche et les méthodes d'accompagnement thérapeutiques non médicamenteuses qui existent aujourd'hui pour les personnes atteintes de la maladie.

Consulter le programme.
Visualiser l'affiche de l'événement.

Accès libre dans la limite des places disponibles. Inscription possible : https://goo.gl/forms/NAa1rx6VewoGJgDs1
Contact :  01 42 17 75 19 ou evenements@alzheimer-recherche.org 

 


DIU ToMARS : ouverture d'un diplôme inter-universitaire sur le traitement des données issues des bases médico-administratives pour la recherche en santé.


A Bordeaux, deux équipes du BPH sont mobilisées sur ce projet : l'équipe de pharmaco-épidémiologie dirigée par Antoine Pariente, et l'équipe ERIAS, dirigée par Gayo Diallo.
L'objectif de ce tout nouveau diplôme est de former des professionnels pour la gestion et l'utilisation des données des bases médico-administratives françaises pour la recherche en santé.
L'intégralité des cours de ce DIU sera dispensée en e-learning.

Les cours sont prévus de novembre 2018 à avril 2019. Retrouvez toutes les informations liées à la formation et les modalités d'inscription en cliquant ici.


L'étape bordelaise du Roadshow Cancer : le 16 mai 2018 à Talence


Deux chercheurs du centre de recherche BPH, le Pr. Simone Mathoulin-Pélissier, le Dr. Vianney Jouhet ainsi que Sylviane Darquy, chargée de recherche, qui interviendra au cours de la table ronde "Patient, éthique et protection des données de santé", sont orateurs au cours de la 3ème session de pitchs, intitulée : "Médecine personnalisée / Big data".

Pour plus de renseignements : www.allis-na.fr

Accès aux Séminaires de l'ISPED