Menu

Archives Séminaires Santé Publique

Archives de l'année en cours - 2017

Intervenant :
Dr Emma ANDERSON - En savoir plus


Intervenant :
Dr Bernard RACHET - En savoir plus



Intervenant :
Pr. Sylvana CÔTÉ - En savoir plus


Intervenant :
Pr Andrea Sylvia WINKLER - En savoir plus



Intervenant :
Pr Vincent RIGALLEAU - En savoir plus

A l'invitation de Cécile DELCOURT, équipe LEHA



Intervenante :
Dr Orla DOYLE - En savoir plus



Intervenant :
Pr. Daniel NAGIN - En savoir plus




Intervenante :
Frédérique LESAULNIER - En savoir plus


Intervenant :
Philippe RAVAUD - En savoir plus


Intervenant :
Jean-Noël JOUZEL - En savoir plus

Archives 2016


Intervenante :
Olivia KEISER

A l'invitation de Valériane LEROY





Intervenante :
Sally LORD


Abstract

Inadequate test evaluation can lead to inappropriate or delayed clinical uptake. Most new biomarkers proposed for use as medical tests are never adopted despite promising findings from initial proof-of-concept studies demonstrating an association between test results and clinical status or future events.
There is growing acceptance by clinicians, industry, regulators and payers that the evaluation of tests should include assessment of health outcomes. There is also growing awareness by researchers that inadequate test evaluation represents a huge waste of resources and is scientifically unethical, but full clinical evaluation of all potential tests is unlikely to be achievable. More efficient methods are needed.
Setting minimum clinical performance criteria offers an efficient process to identify and prioritise promising medical tests and biomarkers that warrant further clinical assessment; and discard unpromising tests early. This session reviews the current framework for test evaluation and recommends test accuracy studies should define the minimum level of clinical performance a new test needs to achieve to allow it to lead better health outcomes for patients.
Three basic approaches for setting the minimum clinical performance criteria are described with examples for tests proposed as a replacement, triage or add-on to existing test: (1) replacement test, use existing test performance as a benchmark to set minimum acceptable sensitivity and specificity for the new test; (2) triage test, survey clinicians to determine the acceptable risk of adverse events due to missed diagnoses for those in whom diagnosis is ruled out by the test, in order to set minimum acceptable negative predictive value and sensitivity; (3) add-on test, use a decision analysis approach by estimating disease prevalence in the intended test population and explicitly stating an acceptable harm:benefit trade-off to calculate a minimum acceptable sensitivity and specificity.
 


    Intervenante :
    Annick ALPEROVITCH

    Discutant : 
    Ali BENMAKHLOUF 

    A l'invitation du Pr. Christophe TZOURIO


    Intervenante :
    Brigitte DORMONT - En savoir plus

    A l'invitation du Pr. Jérôme Wittwer

    Veuillez noter que ce séminaire aura lieu en salle POUS.

    Intervenant :
    Victor APPAY, PhD - En savoir plus


    Intervenante :
                 Francine JACOB - En savoir plus








    Brigitte SEROUSSI - En savoir plus

    Résumé :
    Après une présentation du contexte général des besoins en terme de soins, et des bénéfices attendus du numérique en santé, je décrirai les structures nationales engagées dans la promotion et la mise en œuvre des systèmes d’information de santé au niveau du Ministère des Affaires Sociales, de la Santé, et des Droits des femmes, parmi lesquelles la Délégation à la Stratégie des Systèmes d’Information de Santé. Les principales orientations prioritaires pour le déploiement des SI de Santé, et leur mise en œuvre dans les programmes nationaux d’opérationnalisation de la stratégie eSanté seront également décrites : les programmes Hôpital Numérique, PAERPA, TSN, le DMP, le DCC, et le système de messageries sécurisées (MSS). Leur déclinaison dans la Loi de Santé dite « Loi de Modernisation de notre Système de Soins » sera également abordé. Les réflexions en cours seront listées.


    A l'invitation du Pr François DABIS Intervenant :
    Michel SIDIBE - En savoir plus


    Intervenant :
    Yves MARTIN-PREVEL - En savoir plus

    Résumé
    Au cours des dix dernières années l’approche des questions de nutrition a complètement changé de paradigme. Ce que les spécialistes pressentaient est devenu une réalité : tous les pays du monde, et un habitant de la planète sur trois, sont actuellement touchés par une forme ou une autre de malnutrition, et souvent par plusieurs à la fois. Les conséquences en termes de capital humain comme de capital économique sont colossales et ont été trop longtemps sous-estimées. Les enjeux se trouvent dans les champs de la santé, de la démographie, de l’économie, de l’environnement, de l’équité et de la durabilité. Tous les secteurs du développement sont concernés. Des solutions existent, la volonté politique frémit… mais la mise en œuvre est difficile. C’est un des grands défis pour notre monde de demain.


    Intervenant :
    Dr Pierre CORVOL - En savoir plus 
    Attention - Horaires inhabituels : 17h00 à 18h00


Archives 2015



Intervenant :
Didier TABUTEAU - En savoir plus


A l'invitation de Linda WITTKOP, dans le cadre de sa thèse.

Intervenant :
Pr Fabrice CARRAT -
En savoir plus

Jan P Vandenbroucke was trained as a specialist in internal medicine at the University of Leuven, Belgium. In 1979 he obtained a Master of Science in Epidemiology at the Harvard School of Public Health, USA, and in 1981 a PhD at Erasmus University Rotterdam, the Netherlands. He was professor of Clinical Epidemiology at Leiden University Medical Center, the Netherlands.
 



Sophie Limou, PhD est actuellement Post-Doc dans le laboratoire du Dr Cheryl Winkler - Molecular Genetics Epidemiology Laboratory, Frederick National Laboratory, Leidos Biomedical Research, National Institutes of Health, Frederick MD – USA, après avoir réalisé sa thèse dans le laboratoire du Pr Jean-Francois Zagury Conservatoire National des Arts et Métiers, Paris – France






Dans le cadre des Séminaires Recherche et Pratique en Santé Publique, retrouvez Daniel CHASMAN, PhD, Associate Professor - Brigham and Women’s Hospital and Harvard Medical School Boston, Etats-Unis le mardi 12 mai 2015.

Le thème abordé sera : "Genetic epidemiology of migraine"

 

An Associate Professor at Brigham and Women’s Hospital and Harvard Medical School Boston, Daniel Chasman, PhD is interested in genome-wide genetic analysis of cardiovascular traits and other related phenotypes. In particular, his research emphasizes genome-wide genetic analysis of plasma lipid components, inflammatory biomarkers, pharmacogenetic response to statin therapy, and migraine. This research area is complemented by a secondary interest in integrating genome-wide functional annotations to support purely statistical evidence for genetic association and to aid in the interpretation of genetic signals. Previously, he was Director of Computational Biology and Statistical Genetics at Variagenics, a biotechnology company in Cambridge Massachusetts where he was engaged in exploring the potential for genetic testing for optimizing therapeutic strategies.

Consulter son profil complet  : http://researchfaculty.brighamandwomens.org/BRIProfile.aspx?id=5952



Télécharger le programme

Séminaire gratuit - Inscription obligatoire auprès de Orane Lajon
Tél : 05 57 57 14 01


Voir la vidéo sur la chaîne YouTube

Archives 2014

  • Mardi 16 décembre 2014, Amphi Louis, ISPED - 11h30 à 13 h

    Titre : Measuring the mortality reductions produced by cancer screening programs 

    Intervenant(s) : 
    Professeur James Hanley, McGill University, Department of Epidemiology, Biostatistics and Occupational Health A l'invitation de Carine Bellera CIC EC7 - Axe Cancer 

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    McGill University - page perso

  • Mardi 2 décembre 2014 - Amphi Louis, ISPED - 11h30 à 13 h 

    Titre : "Nutrition et vieillissement réussi: qualité alimentaire et cognition chez les personnes âgées de la cohorte NuAge"  

    Intervenant(s) : 
    Bryna SHATENSTEIN, Ph.D., P. Dt., Département de nutrition, Université de Montréal, Centre de recherche, Institut universitaire de gériatrie de Montréal
    ----------- A l'invitation de Pascale BARBERGER-GATEAU 

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    IUGM - Institut Universitaire de Gériatrie de Montréal
  • Mardi 4 novembre 2014 - Amphi Louis, ISPED - 11h30 à 13 h 

    Titre : Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) : enjeux, méthodes, évaluation et perspectives.  

    Intervenant(s) : 
    Serge HERCBERG, PU-PH EX - Epidémiologiste de la nutrition Université Paris 13, Département de Santé Publique (Hôpital Avicenne, Bobigny) Directeur de l’Unité Inserm 557 « Epidémiologie nutritionnelle » Directeur de l’Unité de Surveillance et d’Epidémiologie Nutritionnelle, USEN (InVS/Paris 13) Président du Programme National Nutrition Santé (PNNS) 

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    Equipe de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle (EREN)
    Université Paris 13

  • Mardi 7 octobre 2014 - Amphi Louis, ISPED - 11h30 à 13 h 

    Titre : Quelle place pour l'analyse économique dans l'évaluation de l'innovation en santé ? 

    Intervenant(s) : 
    Lise ROCHAIX, Professeur des universités en sciences économiques, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Membre associé de l'Ecole d'Economie de Paris, Titulaire de la chaire Hospinnomics
    ----------- A l'invitation de Jérôme WITTWER, Groupe de Recherche Economie et Gestion en Santé Publique (GREGSAP) 

    Résumé : 
    Professeur agrégé des Universités en Sciences économiques à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, titulaire d’un Master en Sciences économiques de l’université de York (RU), puis d’un Ph.D en économie de la santé de la même université, Lise Rochaix a commencé sa carrière comme chargée de recherches au CNRS. Elle a enseigné comme maître de conférences à l’université de Paris-Dauphine, puis comme professeur à l’issue du concours d’agrégation du supérieur en Sciences économiques de 1994, à l’université de Bretagne Occidentale, puis à l’université d’Aix-Marseille II. Ses travaux de recherche portent sur l’évaluation des politiques publiques, dans une approche comparative, tant internationale que sectorielle, avec un intérêt particulier pour la régulation, en termes d’efficience et d’équité, des systèmes de santé. Elle a été chargée de mission sur la politique de santé à la Direction de la Prévision au Ministère des finances pendant trois ans (1990-1993) et a participé à cette occasion à l’élaboration du rapport Santé 2010 qui a préfiguré la constitution des Agences Régionales de Santé. Elle a été membre de la mission de concertation pour la rénovation des soins de ville lors du deuxième Grenelle de la santé (2002). Elle a été nommée par le Président du Sénat en janvier 2006 au Collège de la Haute Autorité de Santé où elle a été détachée à plein temps jusqu’à la fin de son mandat en Janvier 2014. Elle a mis en place la mission médico-économique de la HAS pour l’évaluation des stratégies de santé et a présidé à partir de 2008 la Commission d’Evaluation Economique et de Santé Publique (CEESP) de la HAS. La mission a été étendue en 2012 à l’évaluation économique des nouvelles technologies et la commission est devenue réglementaire à partir de cette date. Lise Rochaix a été recrutée en Mai 2014 par le département d’économie de l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne pour y développer un master et des recherches en économie de la santé. 

    Lien(s) associé(s) :
    Ecole d'Economie de Paris

  • Jeudi 3 juillet 2014, Amphi Louis, ISPED - 11h30 à 13 h   

    Titre : Sharing Good Practice in Supporting Kinship Carers to Prevent Substance Related Harm to Young People - Kinship Carers and Prevention.

    Intervenant(s) : 
    Francisco GUILLÉN GRIMA, Professeur en Médecine préventive, Directeur de l'unité de Médecine préventive, Clínica Universidad de Navarra, UPNA - Université Publique de Navarre et Inés AGUINAGA ONTOSO, Médecine préventive et santé publique, UPNA - Université Publique de Navarre
    ----------- A l’invitation de Rachid SALMI   

    Résumé : 
    This project aimed to improve the quality of prevention programmes targeting children and young people living with kinship carers, thus preventing vulnerable children and young people from experiencing harm as a consequence of alcohol or drug use. 
    Descriptif du projet : 
    The project SHARING GOOD PRACTICE IN SUPPORTING KINSHIP CARERS TO PREVENT SUBSTANCE RELATED HARM TO YOUNG PEOPLE aimed to improve the quality of prevention programmes targeting children and young people living with kinship carers, thus preventing vulnerable children and young people from experiencing harm as a consequence of alcohol or drug use.  The project is working across 7 countries - Belgium, Italy, Lithuania, Romania, Spain, Sweden and the United Kingdom and is being coordinated by Mentor UK, the leading drug and alcohol prevention charity for children and young people in the UK. The project proposes to identify the needs of many vulnerable children living with kinship carers and to pilot responses to these needs which will protect children and young people in kinship care from drug and alcohol related harm. The project will increase our knowledge about the needs of a very vulnerable group who are frequently hidden from services and about who very little is known. The project also intends to improve access to services for this group and to pilot the provision of targeted responses to their needs in order to increase the health benefits and reduce the chance of substance misuse among the target population.  

    Lien(s) associé(s) :
    UPNA
    EU Kinship Carers Project

  • Mardi 1er juillet 2014 - Amphi Louis, ISPED - 11h30 à 13 h   

    Titre : "Assessing cumulative effects of past drug exposure : new methods and applications" Traduction : « Evaluation des effets des consommations de médicaments prolongées » 

    Intervenant(s) : 
    Michal ABRAHAMOWICZ, PhD, Medical Scientist, Division of Clinical Epidemiology, McGill University Health, Centre (MUHC), James McGill Professor - Epidemiology and Biostatistics - McGill University, Montréal (Québec)
    ----------- A l'invitation du Professeur Bégaud (Département de Pharmacologie Médicale et Directeur de l'Unité INSERM 657 "Pharmaco-épidémiologie") 

    Résumé : 
    Le Professeur Abrahamowicz, biostatisticien mondialement reconnu, abordera le problème de l’évaluation des effets indésirables liés à des consommations de médicaments prolongées et parfois anciennes. Certaines, comme les chutes et fractures liées à la consommation de somnifères et tranquillisants de type benzodiazépines, constituent de véritables problèmes potentiels de santé publique. 
    La conférence sera donnée en langue anglaise, l’interaction avec la salle pouvant se faire en français.  

    Lien(s) associé(s) :
    Research Institute of the McGill University Health Centre

  • Lundi 23 juin 2014, Amphi Louis, ISPED - 11h30 à 13 h 

    Titre : La recherche médicale au service des firmes ; comprendre les stratégies corporatives de capture scientifique 

    Intervenant(s) : 
    Marc-André GAGNON, School of Public Policy & Administration, Carleton University, Ottawa
    ----------- A l'invitation de Philippe GORRY, GREThA UMR - CNRS 5113 

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    Texte de présentation 
    Marc-André Gagnon - Carleton University

  • Jeudi 5 juin 2014 - Amphi Louis, ISPED - 11h30 à 13 h

    Titre : Methods for Assessing the Scale of Continuous Covariates in Logistic Regression Modeling 

    Intervenant(s) : 
    Stanley Lemeshow, PhD, MSPH, Professor, Division of Biostatistics, Founding Dean, College of Public Health, The Ohio State University
    ----------- A l’invitation de Daniel COMMENGES et Rachid SALMI, dans le cadre de l'école d'été de l'ISPED 

    Résumé : 
    Logistic regression has become the standard method for analyzing binary, multinomial or ordinal scale response data in epidemiologic research. An important, but often overlooked, assumption concerning the continuous independent variables in the model is that they must be "linear in the logit". If this assumption is violated, the variable cannot be included "as is". Instead, some appropriate transformation or categorization of the variable must be considered. In this talk we will consider various methods for determining whether a variable is linear in the logit and will consider modeling implications when it is not. 

    Lien(s) associé(s) :
    Stanley Lemeshow - College of Public Health 

  • Mercredi 28 Mai 2014 - Amphi Louis, ISPED - 11h30 à 13 h   

    Titre : "Impact of exercise on the cerebral circulation and cognition in older adults" 

    Intervenant(s) : 
    Dr Marc J. POULIN, Principal Investigator, Laboratory of Human Cerebrovascular Physiology, Department of Physiology & Pharmacology, Faculty of Medicine, University of Calgary
    ----------- A l’invitation de Carole DUFOUIL

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    Laboratory of Human Cerebrovascular Physiology
    Dr Marc J. Poulin


  • Mercredi 7 mai 2014 - Amphi Louis, ISPED - 11.30 à 13h 

    Titre : "Simple and Complex Designs of Randomised Trials to Improve the Speed of Evaluation of New Treatments" 

    Intervenant(s) : 
    Pr Max PARMAR, Directeur "MRC Clinical Trials Unit", University College of London 

    Résumé : 
    There are a number of key challenges in clinical trials. There is a pressing need to evaluate new therapies more quickly. There is also a need to improve our success rate at identifying new effective therapies. Alongside these challenges we need to find a way to efficiently evaluate the many new targeted therapies in the pipeline, together with their putative biomarkers which may help identify groups of patients who benefit most/least from these new therapies. In this presentation we present new designs to deal with these challenges. These new designs have been deployed in large-scale clinical trials which will also be presented to show how they might be deployed and implemented. 

    Lien(s) associé(s) :
    MRC Clinical Trials Unit - Pr Max Parmar

  • Jeudi 10 avril 2014 - Amphi Louis, ISPED - 11h30 à 13 h 

    Titre : "Suivi et Education de la personne âgée dépendante à son domicile ou en EHPAD" 

    Intervenant(s) : 
    Pr Jacques DEMONGEOT, Equipe Gérontechnologie, Modélisation et e-santé, Laboratoire AGIM - FRE 3405, Université Joseph Fournier, Grenoble
    ----------- A l'invitation de Roger SALAMON

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    Equipe Gérontechnologie, Modélisation et e-santé
  • Jeudi 20 février 2014 - Amphi Louis, ISPED - 11h30 à 13 h

    Titre : Leçons de dix ans d'efforts intenses dans la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme dans le monde en voie de développement

    Intervenant(s) : 
    Pr Michel KAZATCHKINE, Envoyé spécial du Secrétaire Général des Nations Unies sur le VIH en Europe de l'Est et Asie Centrale, Ancien Dir. du Fonds Mondial pour combattre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme (2007-2012), Ancien Ambassadeur de la France chargé de la lutte contre le VIH (2005-2007), Ancien Dir. de l'ANRS (1998-2005).
    ----------- A l'invitation de Roger SALAMON et Renaud BECQUET.

    Résumé : 

  • Jeudi 6 février 2014 - Amphi Louis, ISPED - 11h30 à 13 h 

    Titre : Place de la pharmacoépidémiologie au sein de l'ANSM et perspectives liées à l'ouverture des données

    Intervenant(s) : 
    Dr Mahmoud ZUREIK, Directeur «Stratégie et Affaires Internationales», Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, Saint Denis.
    ----------- A l'invitation de Carole Dufouil. 

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    plan d'accès
    Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé

  • Mardi 4 février 2014 - Amphi Louis, ISPED, 11 h à 13 h 

    Titre : Political drive to screen for pre-dementia: not evidence based and ignores the harms of diagnosis 

    Intervenant(s) : 
    Carol BRAYNE, PhD - Department of Public Health and Primary Care - Institute of Public Health, University of Cambridge.
    ----------- A l'invitation de Carole DUFOUIL, dans le cadre du Challenge Club.

    Résumé : 
    Le challenge club sera de retour en 2014 , le 4 Février de 11 heures à 13 heures ! A cette occasion, nous aurons des orateurs de prestige :
    • Carol Brayne (Professeur de Santé Publique à Cambridge, UK) présentera un article publié récemment dans le BMJ (version pdf en fichier attaché) qui est une critique des politiques de dépistage de la maladie d'Alzheimer
    • le Pr Geneviève Chêne a accepté de se prêter au rôle d’être opposée à une telle politique
    • le Pr Jean-François Dartigues a accepté de se prêter au rôle d’être en faveur d’une telle politique

    Lien(s) associé(s) :
    Article
    Cambrige Institute of Public Health
    Carol Brayne - Page personnelle

  • Jeudi 9 janvier 2014 - Amphi Louis, ISPED - 11h30 à 13 h 

    Titre : Effects of Atmospheric Pollutants on Human Reproductive Function

    Intervenant(s) : 
    Rémy SLAMA, PhD in Environmental Epidemiology, Institut Albert Bonniot, Grenoble, Ontogenèse et Oncogenèse Moléculaire - Inserm U823, Directeur de l’équipe «Epidémiologie environnementale appliquée à la reproduction et la santé respiratoire».
    ----------- A l'invitation d'Isabelle BALDI et Patrick BROCHARD.

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    plan d'accès
    Institut Albert Bonniot

Archives 2013

  • Vendredi 20 décembre 2013 - Amphi Louis, ISPED - 11h30 à 12h45 

    Titre : Exemples de recherche clinique pédiatrique sur les maladies infectieuses dans les pays du Sud 

    Intervenant(s) : 
    Pr Di GIBB, Pédiatre, professeur d'épidémiologie et responsable du Programme des essais et cohortes pédiatriques à l'Unité des essais cliniques du MRC, à Londres. 

    Résumé : 
    Au cours des 20 dernières années, elle a mis en place et coordonné un réseau d'essais cliniques et les cohortes au sein du groupe PENTA, à travers l'Europe, l'Amérique du Sud et la Thaïlande concernant principalement des questions de l'infection à VIH chez les enfants. Elle présentera son expérience dans les pays du Sud vendredi matin de 11h30 à 12h45 à l'Isped. 

    Lien(s) associé(s) :
    MRC - Medical Research Council

  • Jeudi 5 décembre 2013 - Amphi Louis, ISPED - 11h30 à 13 h 

    Titre : Paludisme de la femme enceinte en Afrique : épidémiologie, conséquences, et stratégies d’intervention (provisoire) 

    Intervenant(s) : 
    Michel COT, Médecin épidémiologiste, Responsable de l’équipe « Risques et Interventions », UMR216 - Santé de la mère et de l'enfant en milieu tropical, IRD - Institut de recherche pour le développement (Paris)- Université René Descartes, Paris.
    ----------- A l'invitation de Valériane Leroy.

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    IRD - Institut de recherche pour le développement
    UMR 216 - Equipe Risques et Interventions

  • Mardi 12 novembre 2013 - Amphi Louis, ISPED - 11.30 à 13h 

    Titre : Recours collectifs contre l'industrie du tabac et épidémiologie : une nouvelle approche pour estimer le nombre de cas de cancer du poumon légalement attribuables au tabac

    Intervenant(s) : 
    Jack SIEMIATYCKI, PhD - Professor of Epidemiology Canada Research Chair in Environmental Epidemiology, Guzzo-Cancer Research Society Chair in Environment and Cancer, University of Montreal.
    ----------- A l'invitation de Simone Mathoulin-Pélissier et Karen Leffondré.

    Résumé : 
    Un recours collectif (« class action ») est une procédure juridique qui permet à un groupe d'individus de poursuivre une personne, une entreprise, ou une institution publique afin d'obtenir une indemnisation financière. Une telle procédure, déjà possible dans plusieurs pays et en projet en France, peut être utilisée pour poursuivre l'industrie du tabac au nom des victimes de maladies liées au tabac. Pour le cancer du poumon, des milliers voire des millions de cas pourraient théoriquement faire appel à ce recours collectif. Cependant, il est impossible d'envisager dans cette situation une évaluation individuelle de l'histoire personnelle de chaque cas afin de déterminer si la probabilité que son cancer soit dû au tabac est plus grande que la probabilité qu'il ne soit pas dû au tabac. Dans l'absence de telles évaluations individuelles, une question pertinente est : quelle proportion de cas de cancer du poumon, s'ils pouvaient être individuellement évalués, satisferaient le critère légal conventionnel de "plus probable que non". La fraction de risque attribuable classique ne peut pas répondre à cette question. Nous avons donc développé une méthode qui peut être implémentée facilement et qui dépend de la pente de la relation dose-réponse entre le tabac et le risque de cancer du poumon, et de la distribution du tabac chez les cas. Pour le Québec, nous avons estimé que plus de 90% des cas de cancer du poumons avaient fumé une quantité suffisante pour que leur cancer soit plus probablement dû au tabac que non. 

    Lien(s) associé(s) :
    Affiche
    plan d'accès
    Centre de Recherche du Centre Hospitalier de l’Université de Montréal
    Environmental Epidemiology and Population Health Research Group

  • Jeudi 3 octobre 2013, de 11h30 à 13h, amphi Louis - ISPED 

    Titre : Means-tested complementary health insurance and healthcare utilisation in France: Evidence from a low-income population

    Intervenant(s) : 
    Jérôme WITTWER, Professeur des Universités en sciences économiques, ISPED, Groupe de Recherche Economie et Gestion en Santé Publique (GREGSAP).
    ----------- A l'invitation de Rodolphe THIEBAUT.

    Résumé : 
    This paper assesses the impact of a free means-tested complementary health insurance on doctor visits. In order to tackle the endogeneity issue of the complementary health insurance variable, we use information on the selection rule to qualify for the free plan and adopt a regression discontinuity approach using eligibility (family income below the cut-off value) as an instrument variable. Findings show a significant effect of the free plan on the number of doctor visits, especially on the number of GP visits. However, we do not find any impact on the likelihood of seeing a doctor.

    Lien(s) associé(s) :
    Affiche
    Plan d'accès

  • Jeudi 5 septembre 2013, 11h30 à 13h, Amphi Louis - ISPED 

    Titre : La contraception orale en danger : histoire d'une pilule difficile à avaler

    Intervenant(s) : 
    Pr Joël MENARD Professeur émérite en Santé publique, Université Paris Descartes Centre de Recherche des Cordeliers, Paris Président du Conseil Scientifique International - Fondation Plan Alzheimer.
    ----------- A l'invitation de Carole DUFOUIL.

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    Affiche

  • Jeudi 4 juillet 2013, 11h30 à 13h, Amphi Louis - ISPED SEMINAIRE ANNULE 

    Titre : ATTENTION séminaire annulé 

    Intervenant(s) : 
    Sally L. GLASER, Ph.D. CEO and Research Scientist, Cancer Prevention Institute of California Director, Greater Bay Area Cancer Registry Consulting Associate Professor, Division of Epidemiology, Dept. of Health Research & Policy, Stanford University School of Medicine Member, Stanford Cancer Institute.
    ----------- A l'invitation d'Alain MONNEREAU, Institut Bergonié.

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    Plan d'accès
    Cancer Prevention Institute of California
    Greater Bay Area Cancer Registry

  • Jeudi 20 juin 2013, 11h30 à 13h, Amphi Louis - ISPED 

    Titre : The use of Decision Modeling in Health Technology Assessment in the UK

    Intervenant(s) : 
    Elisabeth Fenwick, Senior Lecturer, Health Economics and Health Technology Assessment, University of Glasgow.
    ----------- A l'invitation d'Antoine Bénard.

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    Affiche
    Plan d'accès
    Institute of Health and Wellbeing

  • Jeudi 6 juin 2013, de 11h30 à 13h, amphi Louis - ISPED 

    Titre : Modélisation des maladies transmissibles

    Intervenant(s) : 
    Pr Antoine FLAHAULT Professeur, Chef de service à l'hôpital Tenon, Paris Ancien directeur de L'Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique.
    ----------- A l'invitation du Pr Roger Salamon.

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    Plan d'accès
    Affiche

  • Jeudi 30 mai 2013, 11h30 à 13h, Amphi Louis - ISPED 

    Titre : The AßCs of Aß-Cleaving Proteases and Insulin-degrading enzyme in the pathogenesis and potential treatment of Alzheimer's disease

    Intervenant(s) : 
    Malcolm A. LEISSRING, Assistant Professor at Mayo Clinic Jacksonville in Florida.
    ----------- A l'invitation de Jean-Marc ORGOGOZO, séminaire co-organisé par la Fédération Bordeaux Neurosciences et la SFR Santé Publique, Société.

    Résumé : 
    The research of Malcolm A. Leissring, Ph.D., is focused on elucidating the molecular pathogenesis of Alzheimer's disease and other age-related neurodegenerative disorders, as well as the fundamental mechanisms underlying aging itself.
    The primary strengths of Dr. Leissring and his research group lie in discovering and characterizing novel drug targets, validating their suitability as therapies in vivo, and developing novel therapies and therapeutic approaches.
    Toward these goals, they employ a wide variety of experimental methods ranging from the molecular to the organismal.

    Lien(s) associé(s) :
    Plan d'accès
    Bio - Malcolm A. LEISSRING
    Mayo Clinic, Florida
    Fédération Bordeaux Neurosciences

  • Jeudi 4 avril 2013, de 11h30 à 13h, amphi Louis - ISPED

    Titre : Nouvelles approches génétiques en neuroépidémiologie

    Intervenant(s) : 
    Dr Stéphanie DEBETTE, MCU-PH - Epidémiologie et Neurologie, Hôpital Lariboisière, Inserm U740, DHU Neurovasc Sorbonne Paris-Cité.
    ----------- A l'invitation de Christophe TZOURIO.

    Résumé : 
    Les technologies de génotypage et plus récemment de séquençage à haut débit ont permis d'enrichir considérablement l'exploration des facteurs de risque génétiques en neuroépidémiologie. Nous allons aborder les principales approches méthodologiques utilisées, apporter quelques exemples dans le domaine des phénotypes cérébrovasculaires et neurodégénératifs, et évoquer les leçons tirées d'autres maladies complexes. 

    Lien(s) associé(s) :
    Affiche
    Plan d'accès

  • Jeudi 10 janvier 2013, de 11h30 à 13h, amphi Louis ISPED 

    Titre : Les pièges de l'épidémiologie

    Intervenant(s) : 
    Pr André AURENGO, PU PH Biophysique, Université Pierre et Marie Curie, Chef du service de médecine nucléaire du groupe hospitalier de la Pitié-Salpêtrière (Paris), Membre de l'Académie Nationale de Médecine.
    ----------- A l'invitation du Pr Roger Salamon. 

    Résumé : 
    L’épidémiologie joue un rôle irremplaçable dans la prise de décision en santé publique et en médecine clinique en fournissant des données sur l’état sanitaire, en concourant à l’analyse de risques et à l’évaluation des pratiques et de la politique de santé.

    Mais l’épidémiologie rencontre des difficultés à répondre clairement sur le niveau, voire la réalité, des risques liés à de faibles expositions, en particulier environnementales et on relève dans ce domaine un grand nombre d’études contradictoires et de « faux positifs ».

    Parmi les causes de ces discordances on relève fréquemment l’absence de prise en compte des incertitudes sur les expositions aux facteurs de risques suspectés ou à leurs facteurs de confusion (particulièrement dans les études cas-témoins où leur estimation est rétrospective), la multiplication sans précautions des tests statistiques et la présence de biais incontrôlables (en particulier des biais d’anamnèse).
    Ces difficultés pourraient souvent être maîtrisées. Elles conduisent à la nécessité d’élaborer une échelle de validité des études épidémiologiques, qui évalue leur fiabilité méthodologique et le degré de preuve qu’elles peuvent apporter. 

    Lien(s) associé(s) :
    Affiche
    Université Pierre et Marie Curie (UPMC Paris)

Archives 2012

  • Jeudi 6 décembre 2012 de 17h à 18h30, Amphi Louis - ISPED 

    Titre : Le suivi du plan cancer 2009-2013

    Intervenant(s) : 
    Pr Jean-Pierre GRÜNFELD, Membre de l'Académie des Sciences, Pr honoraire univ. Paris Descartes, ancien chef du service Néphrologie Adulte hôpital Necker Enfants Malades, Auteur des recommandations pour le second Plan Cancer et Membre du comité de pilotage interministériel du suivi du Plan Cancer 2009-2013.
    ----------- A l'invitation du Pr Simone Mathoulin-Pélissier, dans le cadre du DESC de Cancérologie. 

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    Affiche
    Axe cancer

  • Mercredi 31 octobre 2012 - de 11h30 à 13h, Amphi Louis ISPED 

    Titre : Les données des accidents du travail et des maladies professionnelles en Espagne et leurs coûts

    Intervenant(s) : 
    Pr Alfonso APELLANIZ GONZALEZ Directeur de la Revue de l'SEMST. Docteur en Médecine et Chirurgie Professeur à la Faculté de médecine de l'Université du Pays Basque / EHU Ecole des Relations au travail / Université du Pays Basque - UPV Espagne.
    ----------- A l'invitation de Alioum Ahmadou et Patrick Brochard, dans le cadre de l'accord Erasmus avec l'UPV/EHU.

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    Affiche
    Escuela Universitaria de Relaciones Laborales

  • Jeudi 4 octobre 2012 de 11h30 à 13h, Amphi Louis 

    Titre : La problématique du dépistage du cancer 

    Intervenant(s) : 
    Catherine HILL, Epidémiologiste, Institut Gustave Roussy, Villejuif.
    ----------- A l'invitation de Rodolphe Thiébaut.

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    Affiche
    Institut Gustave Roussy

  • Jeudi 6 septembre 2012 de 11h30 à 13h, amphi Louis 

    Titre : Aging without dementia : a dream ? 

    Intervenant(s) : 
    Laura FRATIGLIONI, Professor of Medical Epidemiology, at the Department of Neurobiology, Care Sciences and Society at the Karolinska Institute, Stockholm.
    ----------- A l'invitation de Pascale Barberger-Gateau.

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    Affiche
    Karolinska Institute

  • Jeudi 3 mai 2012 de 11h30 à 13h, Amphi Louis 

    Titre : Where the wild things are

    Intervenant(s) : 
    Jean-François TOUSSAINT Professeur de Physiologie, Université Paris Descartes Groupe Adaptation et Prospective, Haut Conseil de la Santé Publique Directeur de l'IRMES, Institut de Recherche bioMédicale et d'Epidémiologie du Sport Directeur de l'IRMES - Institut de Recherche bioMédicale et d'Epidémiologie du Sport INSEP, Paris.
    ----------- A l'invitation de Roger Salamon 

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    Affiche

  • Jeudi 5 avril 2012 de 11h30 à 13h, Amphi Louis 

    Titre : Le recours à l’Aide complémentaire santé : les enseignements d’une expérimentation sociale Lille" Guthmuller S., Jusot F., Wittwer J. 

    Intervenant(s) : 
    Florence JUSOT Maître de conférences en sciences économiques à l'université Paris-Dauphine (LEDA-LEGOS) Chercheur associé à l'IRDES.
    ----------- A l'invitation de Matthieu Sibé.

    Résumé : 
    L’Aide Complémentaire Santé (ACS), ou « chèque santé », a été mise en place en 2005 pour inciter les ménages dont le niveau de vie se situe juste au-dessus du plafond CMU-C à acquérir une couverture complémentaire santé grâce à une subvention. Même si le nombre de bénéficiaires a lentement progressé, le recours à l’ACS reste faible. Deux hypothèses peuvent expliquer ce constat : (1) Le défaut d’information sur l’existence du dispositif, son fonctionnement et sur les démarches à entreprendre pour en bénéficier. (2) Le montant de l’aide est insuffisant, la complémentaire resterait trop chère même après déduction de l’aide.  Afin de tester la validité de ces deux hypothèses, une expérimentation sociale contrôlée a été mise en place par l’université Paris-Dauphine à Lille auprès d’un échantillon de 4209 assurés sociaux potentiellement éligibles à l’ACS au regard de leurs ressources. Trois groupes d’assurés ont été aléatoirement constitués : le premier groupe s’est vu proposer le montant d’ACS en vigueur, le deuxième groupe a reçu une proposition d’aide majorée et le troisième groupe a reçu en plus d’une proposition d’aide majorée, une invitation à une réunion d’information sur le dispositif. La comparaison entre les groupes du nombre de dossiers de demande d’ACS et du nombre d’ACS accordées montre de manière robuste que la majoration du montant du « chèque santé » améliore légèrement le taux de recours à l’ACS et permet de mieux cibler les personnes effectivement éligibles. Toutefois, l’ACS reste un dispositif compliqué qui touche difficilement sa cible : au total, seuls 17% des assurés ont fait une demande d’ACS. Seuls 9% des assurés invités à participer à une réunion d’information y ont effectivement assisté, et l’invitation à cette réunion a largement découragé les autres assurés, annulant ainsi l’effet de la majoration du chèque. Enfin, seuls 55% des assurés ayant déposé une demande ont effectivement reçu l’aide, en raison le plus souvent de ressources trop élevées. La difficulté à cibler la population éligible et l’incertitude importante sur l’éligibilité qui en résulte sont certainement des freins  s’ajoutant à la complexité des démarches. 

    Lien(s) associé(s) :
    Affiche

  • Lundi 12 mars 2012 de 11h30 à 13h, Amphi Louis 

    Titre : Nutrition, balance énergétique et cancer du sein 

    Intervenant(s) : 
    Isabelle ROMIEU, MD, MPH, ScD Médecin-chercheur en épidémiologie - Chef de la section Nutrition et Métabolisme Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC/IARC) à Lyon.
    ----------- A l'invitation de François Dabis.

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    Affiche

  • Jeudi 1er mars 2012 de 11h30 à 13h, Amphi Louis 

    Titre : L'épidémiologie computationnelle 

    Intervenant(s) : 
    Alain-Jacques VALLERON Professeur de Santé Publique à l'Hôpital Saint Antoine (Université Pierre et Marie Curie et Inserm U707) Membre de l'Académie des Sciences.
    ----------- A l'invitation de Roger Salamon.

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    Affiche

  • Jeudi 2 février 2012 de 11h30 à 13h, Amphi Louis

    Titre : Le principe de prévention : en finir avec l'homo medicus ? 

    Intervenant(s) : 
    Patrick PERETTI-WATEL Sociologue, chargé de recherche Inserm ORS PACA - UMR912 Sciences Economiques & Sociales de la Santé et Traitement de l'Information Médicale (SESSTIM) Inserm, IRD, Universités Aix-Marseille.

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    Affiche Peretti

Archives 2011

  • Jeudi 6 décembre 2012 de 17h à 18h30, Amphi Louis - ISPED 

    Titre : Le suivi du plan cancer 2009-2013

    Intervenant(s) : 
    Pr Jean-Pierre GRÜNFELD, Membre de l'Académie des Sciences, Pr honoraire univ. Paris Descartes, ancien chef du service Néphrologie Adulte hôpital Necker Enfants Malades, Auteur des recommandations pour le second Plan Cancer et Membre du comité de pilotage interministériel du suivi du Plan Cancer 2009-2013.
    ----------- A l'invitation du Pr Simone Mathoulin-Pélissier, dans le cadre du DESC de Cancérologie. 

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    Affiche
    Axe cancer

  • Mercredi 31 octobre 2012 - de 11h30 à 13h, Amphi Louis ISPED 

    Titre : Les données des accidents du travail et des maladies professionnelles en Espagne et leurs coûts

    Intervenant(s) : 
    Pr Alfonso APELLANIZ GONZALEZ Directeur de la Revue de l'SEMST. Docteur en Médecine et Chirurgie Professeur à la Faculté de médecine de l'Université du Pays Basque / EHU Ecole des Relations au travail / Université du Pays Basque - UPV Espagne.
    ----------- A l'invitation de Alioum Ahmadou et Patrick Brochard, dans le cadre de l'accord Erasmus avec l'UPV/EHU.

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    Affiche
    Escuela Universitaria de Relaciones Laborales

  • Jeudi 4 octobre 2012 de 11h30 à 13h, Amphi Louis 

    Titre : La problématique du dépistage du cancer 

    Intervenant(s) : 
    Catherine HILL, Epidémiologiste, Institut Gustave Roussy, Villejuif.
    ----------- A l'invitation de Rodolphe Thiébaut.

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    Affiche
    Institut Gustave Roussy

  • Jeudi 6 septembre 2012 de 11h30 à 13h, amphi Louis 

    Titre : Aging without dementia : a dream ? 

    Intervenant(s) : 
    Laura FRATIGLIONI, Professor of Medical Epidemiology, at the Department of Neurobiology, Care Sciences and Society at the Karolinska Institute, Stockholm.
    ----------- A l'invitation de Pascale Barberger-Gateau.

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    Affiche
    Karolinska Institute

  • Jeudi 3 mai 2012 de 11h30 à 13h, Amphi Louis 

    Titre : Where the wild things are

    Intervenant(s) : 
    Jean-François TOUSSAINT Professeur de Physiologie, Université Paris Descartes Groupe Adaptation et Prospective, Haut Conseil de la Santé Publique Directeur de l'IRMES, Institut de Recherche bioMédicale et d'Epidémiologie du Sport Directeur de l'IRMES - Institut de Recherche bioMédicale et d'Epidémiologie du Sport INSEP, Paris.
    ----------- A l'invitation de Roger Salamon 

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    Affiche

  • Jeudi 5 avril 2012 de 11h30 à 13h, Amphi Louis 

    Titre : Le recours à l’Aide complémentaire santé : les enseignements d’une expérimentation sociale Lille" Guthmuller S., Jusot F., Wittwer J. 

    Intervenant(s) : 
    Florence JUSOT Maître de conférences en sciences économiques à l'université Paris-Dauphine (LEDA-LEGOS) Chercheur associé à l'IRDES.
    ----------- A l'invitation de Matthieu Sibé.

    Résumé : 
    L’Aide Complémentaire Santé (ACS), ou « chèque santé », a été mise en place en 2005 pour inciter les ménages dont le niveau de vie se situe juste au-dessus du plafond CMU-C à acquérir une couverture complémentaire santé grâce à une subvention. Même si le nombre de bénéficiaires a lentement progressé, le recours à l’ACS reste faible. Deux hypothèses peuvent expliquer ce constat : (1) Le défaut d’information sur l’existence du dispositif, son fonctionnement et sur les démarches à entreprendre pour en bénéficier. (2) Le montant de l’aide est insuffisant, la complémentaire resterait trop chère même après déduction de l’aide.  Afin de tester la validité de ces deux hypothèses, une expérimentation sociale contrôlée a été mise en place par l’université Paris-Dauphine à Lille auprès d’un échantillon de 4209 assurés sociaux potentiellement éligibles à l’ACS au regard de leurs ressources. Trois groupes d’assurés ont été aléatoirement constitués : le premier groupe s’est vu proposer le montant d’ACS en vigueur, le deuxième groupe a reçu une proposition d’aide majorée et le troisième groupe a reçu en plus d’une proposition d’aide majorée, une invitation à une réunion d’information sur le dispositif. La comparaison entre les groupes du nombre de dossiers de demande d’ACS et du nombre d’ACS accordées montre de manière robuste que la majoration du montant du « chèque santé » améliore légèrement le taux de recours à l’ACS et permet de mieux cibler les personnes effectivement éligibles. Toutefois, l’ACS reste un dispositif compliqué qui touche difficilement sa cible : au total, seuls 17% des assurés ont fait une demande d’ACS. Seuls 9% des assurés invités à participer à une réunion d’information y ont effectivement assisté, et l’invitation à cette réunion a largement découragé les autres assurés, annulant ainsi l’effet de la majoration du chèque. Enfin, seuls 55% des assurés ayant déposé une demande ont effectivement reçu l’aide, en raison le plus souvent de ressources trop élevées. La difficulté à cibler la population éligible et l’incertitude importante sur l’éligibilité qui en résulte sont certainement des freins  s’ajoutant à la complexité des démarches. 

    Lien(s) associé(s) :
    Affiche

  • Lundi 12 mars 2012 de 11h30 à 13h, Amphi Louis 

    Titre : Nutrition, balance énergétique et cancer du sein 

    Intervenant(s) : 
    Isabelle ROMIEU, MD, MPH, ScD Médecin-chercheur en épidémiologie - Chef de la section Nutrition et Métabolisme Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC/IARC) à Lyon.
    ----------- A l'invitation de François Dabis.

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    Affiche

  • Jeudi 1er mars 2012 de 11h30 à 13h, Amphi Louis 

    Titre : L'épidémiologie computationnelle 

    Intervenant(s) : 
    Alain-Jacques VALLERON Professeur de Santé Publique à l'Hôpital Saint Antoine (Université Pierre et Marie Curie et Inserm U707) Membre de l'Académie des Sciences.
    ----------- A l'invitation de Roger Salamon.

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    Affiche

  • Jeudi 2 février 2012 de 11h30 à 13h, Amphi Louis

    Titre : Le principe de prévention : en finir avec l'homo medicus ? 

    Intervenant(s) : 
    Patrick PERETTI-WATEL Sociologue, chargé de recherche Inserm ORS PACA - UMR912 Sciences Economiques & Sociales de la Santé et Traitement de l'Information Médicale (SESSTIM) Inserm, IRD, Universités Aix-Marseille.

    Résumé : 

    Lien(s) associé(s) :
    Affiche Peretti

Consulter le programme actuel